Back
SEARCH AND PRESS ENTER
Recent Posts

Kigali va accueillir un sommet african sur essor des infrastrictures.  L’i’intégration des états Africains dans l’économie mondiale de même que la réalisation des objectifs d’émergence, nécessitent la création d’infrastructures et des BTP propres à contribuer effectivement à leur croissance économique inclusive en favorisant le bien être de leur population.

Le Rwanda est parmi les pays Africains qui ont favorise les infrastructures 

Les exigences de la mondialisation poussent l’Afrique à se donner desinfrastructures et BTP adéquates à travers l’utilisation du digital, del’innovation et d’avoir des constructions durables, écologiques et intelligentes.

L’un des objectifs du développement durable consisteà concevoir des villes assurant l’égalité des chances pour tous, donnantl’accès aux services de base, à l’énergie, aux logements et aux transports.

Ce volet économique de l’émergence vise à faire de l’Afrique un pôle d’attractiondes investissements et à faciliter son intégration avec succès dans l’économiemondiale grâce à sa capacité d’exportation et à la qualité de ses réformes.Cela favorisera également la compétitivité et la réduction des coûts.

Cette révolution prend en charge l’aspiration des Africains au changement, à un meilleur niveau de vie en émanant des transformations économiques engagées pour offrir des opportunités permettant à tous de vivre sainement et ainsi redonner à l’Afrique ce qu’elle a toujours été : le berceau de l’humanité.

Le développement industriel induit par les infrastructures et les BTP permettra à l’Afrique de résoudre ses grands problèmes économiques et sociopolitiques, mais également de réduire la pauvreté mondiale qui alimente la violence, le terrorisme, les migrations massives de main d’œuvre non qualifiée et le chômage.

En somme le progrès infrastructurel est tout d’abordun impératif moral parce qu’il permet d’avoir accès aux services de bases, maisaussi une impérieuse nécessité économique base d’une croissance inclusive ettransformatrice.

La marche vers cette croissance repose sur un secteuressentiel et dont la rentabilité ne se démentira pas : les infrastructures.

Pourquoi participer ?

L’Afrique pour amorcer son développement doit définiret concevoir sa propre trajectoire, en tenant compte de ses réalités. LesAfricains doivent accélérer leurs investissements en matière d’infrastructures,mais de manière plus judicieuse.

Ils doivent également trouver de nouveauxmécanismes et outils pour financer leurs plus urgents besoins infrastructurels.

Venez nombreux et instruisez-vous

Il est impératif pour l’Afrique de mettre en placedes infrastructures de haute qualité pour atteindre les objectifs dedéveloppement durable établis par l’Organisation des Nations Unies et les cinqpriorités, le « Top 5 », de la Banque Africaine de Développement (BAD) qui viseà investir 3,5 milliards de dollars par an en financement direct et par effetde levier pour mettre en œuvre des programmes d’industrialisation phares dansdes domaines des infrastructures dans les dix prochaines années.

Cette 5ieme édition de conférences des BTP et infrastructures vise donc à privilégier les échanges entre les acteurs du secteur, avec pour but majeur de :

  • Développer les PPP;
  • Intensifier la production des entreprises;
  • Élargir les actions en matière d’investissements;
  • Encourager la demande globale des infrastructures et des BTP en fonction des besoins.;
  • Promouvoir le continent Africain comme destination de choix pour les investissements;
  • Faire évoluer de façon plus adaptée et plus dynamique le secteur des infrastructures et des BTP;
  • Créer une plateforme instructive servant à former les acteurs
le Sommet aura lieu dans le Kigali Convention Center 

Les discussions à Kigali, se concentreront sur lamanière de développer la croissance économique africaine face aux enjeux infrastructurels. Sept thèmes, dont des visites de projets BTP etd’infrastructures innovants, exploreront de nouvelles approches de laconstruction et des infrastructures illustrant la nécessité de tirer parti dela vague numérique (Intelligence Artificielle, Internet etc). Les thèmeschoisis, tels que décrits ci-dessous, se concentreront sur la façon dont lesplanificateurs peuvent répondre pour livrer de nouveaux projetsd’infrastructures dans ce contexte en evolution.

Résultats attendus

  • Stimuler la compétitivité du marché à l’échelle panafricaine et stimuler la croissance économique Africaine y compris la croissance des PME:
  • Convenir des recommandations politiques les plus prometteuses pour la conception de projets de BTP et d’infrastructure innovants
  • Convenir des recommandations technologiques les plus prometteuses
  • Convenir des recommandations de financement les plus prometteuses y compris les partenariats publics-privés et les partenariats stratégiques
  • Stimuler un cadre panafricain pour les infrastructures axées sur l’innovation:
  • Créer une prise de conscience sur l’impact des changements climatiquesen Afrique
  • Partage de bonnes pratiques, axées sur les technologiesnumériques, pour éradiquer la corruption et assurer une croissance Africaine pérenne
  • Partenariats d’affaires

Ceux qui veulent participer peuvent s’inscrire ici

UM– USEKE.RW

Leave a Reply